samedi 21 novembre 2009

On est des locaux!

Ça fait tout drôle d'avoir un petit quotidien à l'autre bout du monde! C'est loin de ressembler à mon quotidien montréalais du fait que je n'ai pas un horaire régulier (que j'aime bien d'ailleurs!).

Après 2 semaines de boulot à Nelson, je ne suis déjà plus une voyageuse et je commence réellement à me sentir néozélandaise!
  • Je n'ai plus besoin d'attendre d'être en vacances pour aller à la plage (je peux aller m'y balader avant le boulot)
  • Je suis pratiquement toujours nus pieds
  • Les gens me klaxonnent dans la rue (plus parce que je ne regarde pas du bon côté avant de traverser, mais parce qu'on me reconnait!)
  • Je n'apporte plus mon appareil photo à chaque fois que je sors (en fait, la vraie raison est que la Sanyo a rendu l'âme la semaine dernière après 3 mois de service... mais Jo s'est fait plaisir et s'est acheté une autre Canon)
  • Je ne me promène plus dans la ville avec un sac à dos mais bien avec mon sac d'épicerie
  • Je mange des kiwis tous les jours
  • Je vais au marché extérieur le samedi matin
  • J'ai ma carte d'accès à la piscine et au centre de yoga
  • J'ai maintenant une coiffeuse
  • Je ne demande plus mon chemin, au contraire, je distribue des cartes de la ville toute la journée (vous vous dites sûrement "Encore plus de touristes perdus..." mais vous vous trompez, je m'améliore)
  • Je dis See ya aux 2 secondes
  • Je bois du Pinot noir, du Sauvignon Blanc et de la Tasman Bitter
  • J'ai un numéro de taxes et je reçois un chèque de paye (youpi et enfin!)
  • Je vis mieux avec le fait que les moustiquaires sont inexistants et qu'il n'est donc pas rare de voir des oiseaux dans la cuisine ou des grosses guêpes dans le lobby
  • Je mets de la crème solaire même quand il pleut
  • Je crois que par reflexe, si je vous répondais sur notre cellulaire, ça sonnerait comme : Accents on the Park, Sandra speaking
  • Je connais les jours de recyclage (jeudi) et de vidange (mardi et vendredi)
  • Je ne suis plus surprise quand je croise un mouton ou un canard en plein ville
  • Il m'arrive de penser en anglais
  • Je peux maintenant dire que j'ai des amis avec qui fêter Noël, je vous en reparle!
  • Je me ruine pour boire du jus d'orange non fait de concentré (8$ pour 2 litres) et pour aller au cinéma (14$)
  • J'ai de la visite (notre ami français Gab que l'on a rencontré à Auckland vient de passer nous dire coucou)
  • J'ai même une adresse (je vous l'écris au cas où vous seriez tenté de m'envoyer des cadeaux de Noël hi hi : 335 Trafalgar Square, Nelson, New Zealand 7010
MAIS...
  • Je ne mange toujours pas de petits pois aromatisés à la menthe (les seuls disponibles sur les tablettes)
  • Je prèfère toujours le Nutella et le beurre de peanut au Marmite ou Vegemite (substance noire ideuse et horrible fait de levure que les plus courageux ajoutent en mince couche sur une toast au beurre)
  • Je n'ai pas perdu mon coquet accent québécois (fiou)!
  • Je m'ennuie du sirop d'érable (Ghislain et Annie devraient en apporter une ca-canne lors de leur visite)!
  • J'écoute toujours du Paul Piché et du Daniel Lavoie

samedi 14 novembre 2009

Sweet as Bro...

Avant de déménager en Nouvelle-Zélande, voici quelques renseignements utiles d'un gars qui a passé par là! (Been there, done that... got the t-shirt!)

  • Un dollar néozélandais vaut 80 cennes canadiennes
  • Une caisse de 24 bières coûte entre 35 et 40 NZD
  • Dans les pubs, on peut faire remplir un 2L de Pepsi avec de la bière
  • Il n'y a pas que les australiens qui disent ¨Mate¨, les néozélandais itou
  • Les enfants pratiquent les chansons de Noẽl en bermuda et...
  • Santa Claus doit faire sa runne du 24 au soir en short
  • C'est pas vrai qu'en novembre en N-Z il fait super chaud
  • Des fois, quand il n'y a pas de soleil en Novembre, on gèle
  • Souvent, le soir, en N-Z, on gèle
  • Les freins sur les vélos sont inversés et on roule à gauche
  • Pour un québécois, ce n'est pas facile d'emprunter un gros rond-point en vélo
  • On peut avoir une bouteille de vin pour 7-8$
  • On peut avoir une douzaine d'oeufs pour 5-6$
  • Un déjeuner 2-oeufs-bacon-patates-toast-café-en-extra : 15$
  • Le vin néozélandais est pas si pire que ça finalement le matin avec des céréales!
  • À Nelson, il y a trois collines (à-la mont St-Hilaire) à 5 minutes de marche
  • Le soir, dans les pubs, ils font des quiz
  • Le chauffeur d'autobus prend le temps de descendre de son bus et t'expliquer sur le panneau la bonne direction... New Zealand-way
  • À Montréal, le chauffeur d'autobus prend le temps d'accélérer progressivement quand il te voit arriver en courant... Quebec-way
  • Les néozélandais ne connaissent pas le chauffage central, ils ont des mini-chaufferettes sur roulettes
  • Dans les montagnes, il faut plus faire attention aux moutons qu'aux ours
  • Les moustiques aiment pas le froid
  • Les sand-flies haissent pas ça
  • Il y a 3 sortes de kiwis en Nouvelle-Zélande: l'oiseau, l'habitant et le fruit... Sweeeet...
  • Si un chef de clan Maori vous donne un lift, il va prendre 30 minutes pour vous faire visiter son Makai!
  • Si un mate vous demande ¨a meup¨, c'est qu'il veut une carte
  • On ne mange pas un Fish'n Chips, mais bien un Fish'n Chops... Sweet as...
  • Si vous apercevez une bande de mate en blanc dans un parc, ce n'est pas un congrès d'infirmiers, vous assistez à une partie de criquet
  • Ici, le bowling, c'est plein air que ça se passe... et on joue avec un cochonet!
  • L'équipement de plein air est hors de prix (3-4 fois plus cher qu'au Canada)
  • Il y a du vert partout: des arbres, des prés, des montagnes!
  • Ice Breaker, les vêtements en laine néozélandais, sont fabriqués en Chine
  • Un t-shirt Ice Breaker: 130$
  • Bouger rapidement ses pieds nus sur le tapis permet de les réchauffer
  • On peut aussi acheter des bas Ice Breaker à 30$
  • Il y a 4 millions de personnes qui peuvent dire ¨Sweet as Bro¨
  • Il y a 40 millions de moutons qui peuvent faire des t-shirts à 130$

vendredi 6 novembre 2009

Accents on the park

Le nom que les proprios (Royce et Linda) ont donné à cette auberge de jeunesse est selon moi bien choisi pusique qu'on y rencontre des gens de tous les pays, avec chacun un accent distinct. D'ailleurs, nous qui devenons dès lundi Hostel managers avons un bel accent québécois quand nous adoptons la langue de Shakespeare. Pour les curieux, voici le site Web : www.accentsonthepark.com

Mercredi soir, pour célébrer nos 2 ans ensemble, Royce nous a offert le souper et la pinte. Il y a un petit bar sympa dans l'hostel ou on a donc pu déguster un curry au boeuf (pour moi) et un hamburger de luxe (pour Jo), le tout préparé avec amour par Jenny, la maman de Royce, une sympa et dodue madame Pepperpot néozélanaise qui est une chef retraitée!

Nous avons commencé notre formation hier. Nos tâches seront variées :

- 21h-minuit tous les soirs : un de nous 2 s'assure que tout est ok, répond aux quelques appels téléphoniques et supervise le cleaning et la fermeture des postes Internet, de la cuisine et du bar.

- De 30 à 40 heures par semaine, un de nous 2 (principalement moi) supervise la réception et s'occupe des bookings d'autobus et d'activités ou toute demande connexe (mon rôle de concierge va me servir!)..

- De 12 à 15 heures par semaine, un de nous 2 (principalement Jo) supervise et complète le cleaning.

En échange des quarts de soir, nous sommes hébergés gratuitement dans un petit studio adjacent à la réception, pour toutes les autres heures, nous recevons un salaire.

Ça nous laissera amplement de temps libre. Pour ma part, je vais m'abonner à la piscine du coin, m'adonner à la course, au yoga et j'ai bien l'intention de perfectioner mon espagnol. Nelson est une petite ville d'artistes vivante où l'on trouve des quelques rues de boutiques et de cafés, des parcs, des jardins, quelques plages et des sentiers à proximité dans les montagnes. Nous avons également accès gratuitement à des vélos pour explorer les environs. C'est également la ville la plus ensoleillée de toute la Nouvelle-Zélande, rien de moins! Tout près en voiture, il y a des tonnes de vignobles, des parcs nationaux (dont Abel Tasman et Abel Lakes), Golden Bay (qui, semblerait-il, est un vrai paradis), et j'en passe!

Nous travaillerons ici probablement jusqu'à la fin février pour ensuite prendre un peu de temps pour un tikki tour supplémentaire avant de quitter vers notre prochaine destination, sûrement en Asie du sud est. Nous attendons fin novembre la visite de nos amis Ghislain et Annie, nous leur préparons tout un programme! N'hésitez pas si vous voulez faire de même, vous êtes les bienvenus!

Vous trouverez en haut à droite du blogue nos dernières photos. Les autres photos de Nouvelle-Zélande sont maintenant dans l'album NZ en images un peu plus bas.

PS Ça fait toujours plaisir d'avoir de vos nouvelles, n'hésitez surtout pas à nous écrire et faites nous signe si vous avez Skype, on pourra se donner des rendez-vous. Voici notre numéro de celluaire pour ceux qui n'ont pas Skype et qui voudraient faire un brin de causette : du Canada - 011 64 22 641 7340.

mardi 3 novembre 2009

Tiki Tour*, Saison 1, Épisode 3

Dans les épisodes précédents, vous vous souviendrez que nos deux larons parcouraient l'île du sud de la Nouvelle-Zélande en attente d'une réponse pour un boulot. Devant la recevoir le mardi ou mercredi suivant, ils étaient allés faire un brin de randonnée dans le Abel Tasman National Park (voir précédent épisode). Au retour, le fameux moment fut repoussé au vendredi, car d'autres compétiteurs devaient passer en entrevue.

Sur le pouce, ils avaient rejoint l'ami Benjamin à Kaikoura (petit bled balnéaire et attrappe-touristes sans âme) et ainsi poursuivit leur route ensemble jusqu'à Christchurch. De la, le TranzAlpine les a conduit jusqu'à Arthur's Pass le vendredi afin de faire un peu de randonnée. Sans nouvelles, le grand Galot prit son téléphone le samedi midi sur l'arête d'Avalanche Peak (à 5000 pieds) afin d'aller aux nouvelles. Ils ne sont pas là aujourd'hui, rappelez demain matin entre 7h et 9h... Tel un scout, il est au téléphone avec eux le lendemain, pour simplement se faire dire de rappeler lundi à 19h... oufff, l'attente est interminable. Finalement, l'attente dans une urgence du Québec, c'est pas si pire que cela!

De retour à Kaikoura sous le soleil le lundi, toujours en effectuant du stop, 19h arrive avec une réponse... positive! L'attente est terminée, ils célébrent depuis deux jours au Tombstone Hostel à Picton (les fesses bien callées dans le spa, vue sur le Queen Charlotte Sound en prime). C'est donc la fin du premier Tiki Tour avant de débuter le boulot jeudi après-midi!

* Tiki Tour : jargon kiwi signifiant faire une promenade du dimanche. Un nowhere en bon français!

dimanche 1 novembre 2009

Tramping et hitch-hiking chez les kiwis

Comme nous n'avons toujours pas de boulot, nous voyageons sur un mode ultra économique et avons commencé à utiliser le moyen de transport préféré de mes parents lors de leur folle jeunesse : le pouce! Jusqu'à présent on peut dire qu'on a le pouce convaincant (ça aide toujours d'avoir une affiche qui indique la destination et un sourire fendu jusqu'aux oreilles pour prouver qu'on est ni des meurtriers ni des terroristes itinérants). Ce sont de superbes occasions pour faire de belles rencontres et engager des discussions intéressantes autant avec des kiwis qu'avec des touristes.

Nelson – Kaikoura (4h)

Pour notre première expérience, nous avions de la compétition puisqu'un asiatique était déjà au rond point idéal. Pour lui donner une chance, on s'est placé plus loin mais il nous a donné la priorité quand deux sympas demoiselles respectivement d'Angleterre et de Vancouver ce sont arrêtées. Elles nous ont amené jusqu'à Havelock où une dame d'Argentine a immenses lunettes (dans le style granola, ésothérique, mais surtout locace) a ensuite pris le relais jusqu'à notre destination finale!

Kaikoura – Christchurch (2h30)

Suite à une brève visite de Kaikoura (où l'industrie de la nage et de l'observation des dauphins, des baleines et des otaries fait fureur), nous avons décidé de filer vers Christchurch pour se rapprocher d'une randonnée très bien coté sur l'île du sud. On n'a même pas eu le temps de lever le pouce que Benjamin accompagné des copines espagnoles (qui l'emmenaient également à Christchurch) ont décidé de tester à quel point leur petite voiture de location pouvait contenir de sacs à dos et de backpackers!

Christchurch – Arthur's Pass (2h45)

Dès le lendemain matin, nous avons opté pour le Tranz Alpine (un des trajet de train les plus panoramiques au monde) en direction de Arthur's Pass, un petit village de 50 habitants qui abrite un parc national extraordinaire. Ce fut un aperçu magnifique de ce qui nous attendait dans ces sentiers clôturés de montagnes enneigées!

Sur les recommandations de Ron, un canadien rencontré à Nelson, nous avons opté pour The Sanctuary pour passer la nuit. Loin d'offrir une auberge de jeunesse ordinaire, Bill et Linda, les propriétaires proposent un joli chalet rustique avec un fonctionnement sur l'honneur. À l'arrivée, on appelle le numéro indiqué sur la porte grâce au téléphone disponible sur place et Bill nous donne le code pour entrer dans le chalet. Avant de quitter, on s'acquitte de la modique somme de 15$ chacun pour la nuit dans la Honesty box qui se trouve dans l'espace Internet qui fonctionne également sur l'honneur! Quel concept génial et surtout quel plaisir de réaliser qu'il y a encore des gens qui croient en la bonté du genre humain de nos jours. Nous avons eu le plaisir de serrer la pince au fameux Bill qui faisait sa visite hebdomadaire. Ce chalet était au départ (dans les années 30) un refuge pour les alpinistes qui façonnaient les sentiers de Arthur's Pass. Nous avons eu la chance de découvrir deux sentiers dont le Scott Trail qui mène à Avalanche Peak à 6050 pieds d'altitude (vous pouvez d'ailleurs être aux premières loges grâce à l'album photos situés en haut à droite du blogue).

Nous sommes maintenant de retour à Christchurch (nous avons eu un lift hier soir d'un papa avec son fils qui ont fait la même randonnée que nous). Nous aurons finalement des nouvelles demain soir pour le boulot de rêve à Nelson, mais juste au cas, on continue de chercher. Aujourd'hui on en a profité pour visiter Christchurch, une jolie ville parsemée de jardins, d'édifices historiques, de statues, de fontaines... Il y a également des pirogues et des tramways touristiques qui lui donnent un cachet romantique!

Demain matin, on quitte sur le pouce... qui sait où le vent nous portera!