lundi 8 mars 2010

Buddha-Fest (ou négociation 202)

Bangkok, 8 millions d'habitants. Des milliers de rues, de quartiers, de temples et de thailandais. Des milliers de touristes aussi! Sur le millier de rues, on se serait attendus à ce que ce millier de touristes soient dissipés dans les millions de thailandais. Et bien non! Ils sont tous regroupés sur une même rue (ou dans le voisinage): Khao San road. Si ce n'était : des kiosques sur roues où l'on peut se procurer un pad thai à 20 baht (60 sous), des tites-madames itinérantes avec de drôles de chapeaux vous offrant des grenouilles en bois faisant couac-couac (maman en aurait acheter une!), des tuk-tuks roulant en sens-inverse essayant de vous renverser, on se croirait rue Sainte-Catherine à Montréal par une journée de canicule!

À Bangkok tout se négocie! Ne pas négocier, c'est insulter! Fort de notre expérience à Fidji, nous voilà bien expérimentés après seulement quelques heures! De l'offre initiale de 900 baht pour un livre sur la Thailande, nous sommes repartis avec pour seulement 400 (Véro serait fière de nous!)

Vous ne le saviez peut-être pas (et nous non plus), mais lors de notre première journée sur Khao San, c'était le Buddha-Fest à Bangkok! Pour célébrer l'événement, le ministère du tourisme Thailandais avait organisé un spécial pour nous! Un gentil thai nous a tout expliqué l'affaire, tout simplement sur le coin de la rue, alors qu'il n'avait rien d'autre à faire que de suer : le gouvernement paie l'essence des tuk-tuks à l'aide de coupons s'ils font faire un circuit guidé au gentil-touriste, valide seulement pour aujourd'hui! Quelle chance! Notre bon monsieur a même négocié un super-tarif-rabais juste pour nous : 5 bath chacun! On a eu droit à la visite du grand Buddha de 45m, du petit-Boudda couché, du Buddha-ayant-rien-de-particulier et j'en passe des Buddhas! Le tout à notre rythme! Ensuite, nous arrêtons au TAT (le Bonjour Québec thailandais), ils offrent des promotions de 20% à cause du Buddha-Fest! Quelle chance! (C'est d'ailleur pour cette raison que je vous écris bien installé dans notre hamac sur le balcon de notre hutte, sur une île au large du golf de la Thailande!) Et finalement, nous terminons notre tour chez un couturier! Un couturier!? Une paire de pantalon sur mesure plus tard, nous revenons à bord de notre tuk-tuk rue Khao San... 10 baht en moins pour le tuk-tuk et 1500 pour les pantalons...

Le lendemain, marchant aux abords du Grand Palais (à voir) et nous dirigeans clopin-clopan vers le Chinatown, un gentil thai n'ayant rien d'autre à faire que de suer sur le coin d'une rue, commence à nous expliquer qu'aujourd'hui seulement, à cause du Buddha-Fest, le gouvernement thailandais...
Imprimer cette page

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire