mercredi 31 mars 2010

Dot, une thai bien spéciale!

C'est dans un mélange d'odeurs de Tiger balm, d'orchidée et de gingembre que j'ai été accueilli dans ma salle de cours de Thai massage il y a plus de 2 semaines. J'avais à ce moment là une vague idée de ce que c'était...

À 9h bien tapant, une petite thai timide et souriante fait son entrée. Impossible de dire son âge et à cet instant, impossible de deviner si elle parle ou non anglais car tout ce qu'elle émet comme son provient d'une petite clochette qu'elle cogne 3 fois pour signaler le début de la séance.



Quand finalement on entend le son de sa voix, on se regarde tous les 10 avec de grands yeux... comment allons-nous faire pour comprendre la théorie de ce grand art thailandais avec une prof qui chuchote un anglais incompréhensible avec un humour qu'elle seule semble comprendre...

À peine une heure plus tard, je tombe sous le charme de cette femme sage et spirituelle à la fois douce comme une mère qui berce son enfant et forte comme un boxeur poid lourd.

Après un tour de classe pour faire connaissance, nous observons sans plus tarder la démonstration d'un massage de pieds et nous pratiquons ensuite les techniques apprises sur nos collègues. Et ainsi de suite pour toutes les parties du corps en montant vers la tête pour terminer avec le visage.

En plus de nous enseigner pendant 60 heures les rudiments de ce mélange de réflexologie, de yoga, de massage et d'accupression, Dot nous a littéralement fait entrer dans son univers grâce à la prière et la chanson du matin, la méditation d'après-dîner sans oublier quelques danses typiques Thai pendant les pauses. Chaque jour, elle prenait le temps de nous raconter quelques anecdotes et coutumes. Généreuse de son temps, plusieurs d'entres nous ont eu la chance de la côtoyer au temple, au restaurant ou encore au marché. Je ressors grandie de cette expérience durant laquelle j'ai appris à m'ouvrir aux autres, à réduire considrablement ma bulle personnelle et à transmettre une belle énergie tout en bougeant à la manière d'un chat souple et léger.

Bien que j'aie reçu mon certificat ainsi que la bénédiction de l'apprenti, j'ai encore beaucoup à apprendre et Dot restera mon modèle, un petit brin de femme qui peut détendre le muscle fessier d'un sumo avec la seule pression de son pouce et ce tout en souriant.
Imprimer cette page

2 commentaires:

  1. Bonjour Sandra,

    Je suis la collègue de Jonathan. Et bien tes textes, ton humour et ta façon d'écrire est inspirante et rafraichissante. J'aime beaucoup lire tes avantures (ainsi que celles de Jonathan !)Et bien celui qui écrit La frousse autour du monde a de la compétition. Tu devrais envoyer quelques textes à La Presse ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Julie pour ton commentaire. C'est un plaisir de partager nos aventures avec le Québec:)

    RépondreSupprimer