dimanche 25 avril 2010

Au revoir Bangkok!

Pour ma dernière journée à Bangkok, j'ai décidé d'expérimenter quelques musts thais pour tout touriste qui se respecte.

Mes appréhensions par rapport à cette ville auront rapidement été démystifiées. Moi qui pensais que je devrais boire du sang de serpent dans un fond de ruelle crade comme Leonardo au début du film The Beach, je me suis vite rendue compte qu'au fond, le pire qui peut vous arriver, c'est de vous faire bouffer les peaux mortes des pieds par des centaines de Dr Fish* grâce au très populaire Fish spa. Ça m'aura tout de même pris presque deux mois pour me laisser tenter. Je dois avouer que j'y allais de reculons mais j'étais trop curieuse pour passer à côté. Les premières secondes sont terrifiantes et les 14 minutes qui suivent... aussi. Vous n'avez qu'à imaginer une sensation de picottement et de chatouillement sans répit. C'est psychologique mais, pour moi, c'était pire de les voir à l'oeuvre donc j'ai fermé les yeux pendant que Jo se contorsionnait pour résister à la tentation de partir en courant.


Les thais sont également réputés pour offrir aux cinéphiles une expérience tout à fait originale et inoubliable. Dans notre cas, le film n'était que le prétexte pour vivre ce moment de 7è art unique. Quel adon, la représentation que nous voulions voir était dans la salle VIP (et restons dans la thématique, l'acteur principal était Leonardo**). Pour la modique somme de 250 bahts chacun (soit environ 8$ canadiens), nous avons eu droit à un accueil assez classe dans le salon pour Very Important People et on nous a tendu un délicieux cocktail de bienvenue dégusté dans de gros divans en cuir. À quelques minutes du début du film un thai effiminé (une grande quantité de thais auraient, semble-t-il, préféré être des femmes) nous a fait signe de le suivre dans la superbe salle de cinéma tout à fait intime (environ 50 sièges). En jetant un bref regard sur nos billets, il nous a guidé jusqu'à nos places réservées dans des fauteuils style Elran tous placés en couple. L'air climatisé étant dans le tapis, on avait également droit à une couverture de polar pour bien s'emmitoufler comme si on était dans un cinéma-maison, quelle joie! Après tous s'être levés pour rendre hommage au roi durant l'hymne national, nous nous sommes installés confortablement car, ne l'oublions pas, nous étions avant tout venus voir un film!

L'Expérience Bangkok serait presque complète si on avait mangé des brochettes de sauterelles et de scorpions (non merci, même pas dans le chocolat) et démontré nos talents dans un des innombrables karaokés (mais vue la prestation clownesque que Jo avait fait lors de notre party d'au revoir à Montréal***, nous avons décidé d'épargner les oreilles de Buddha).

Bon ben je vous laisse... m'en va en Inde!

------

*Poisson de fond de style barbotte en beaucoup plus minimaliste d'environ 2-3 cm (encore heureuse qu'ils n'aient pas trouvé de vertues aux morsures de piranhas!).

**Je vous conseille vivement le film Shutter Island qui s'est avéré être excellent.

***Piano Man fut la pièce de résistance pour ceux qui étaient présents.

Imprimer cette page

1 commentaire:

  1. De bons souvenirs que ce Karaoke... dommage que vous respectiez plus les oreilles de vos hôtes que celles de vos amis ;)

    RépondreSupprimer