mercredi 21 avril 2010

L'or bleu

Vous n'y portez sûrement plus attention tellement on le prend pour acquis. Dans les pays occidentaux, on peut tout simplement prendre un verre, ouvrir le robinet et le remplir pour ensuite le boire. Aucun risque d'avoir une diarrhée record ou une gastro à faire envier une anorexique! Pour ajouter la cerise sur le sunday, on peut même utiliser le boyau d'arosage pour laver son automobile trois fois semaine, ou le comble du gaspillage, asperger le banc de neige afin d'accélérer sa disparition au printemps.

En Asie du sud-est, l'eau est une ressource importante. Tous les villages thailandais possèdent l'eau courante à la maison, mais elle n'est pas potable. Tout au long de la journée des camions transportant des bouteilles d'eau (de la petite 350 ml à la méga de 20 l) circulent pour la vendre aux habitants. On peut voir le même scénario avec la glace dans des pickups abrillés avec une simple bâche ruisselant d'eau à l'arrière ou des motocyclistes expérimentés chargés de 5 ou 6 méga-sacs sur leur mopette.

Le commerce de l'or bleu (de l'eau) en est un énormément lucratif ici. Les touristes-purell se lavent les dents en utilisant l'eau traitée. Nous, on utilise l'eau courante sans l'avaler : il faut quand même booster nos anti-corps avant l'Inde!

Le Canada (et particulièrement le Québec) est le pays dans le monde avec la plus grosse réserve d'eau douce (et potable). Nous avons vécu des milliers d'années sans pétrole, l'or noir, mais nous n'aurions pu survivre sans l'or bleu. Protégeons notre ressource naturelle et réagissons quand les États-Unis reviendront à la charge pour construire un oléoduc bleu entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre!

Il y a déjà quelques jours, nous fêtions Songkran, le nouvel an Thai. Durant trois jours, c'est le grand ménage : nettoyage des maisons, des autos, c'est la fête de l'eau! Près de Lonely Beach à Koh Chang, nous étions avec une famille Thai sur le bord de l'unique route à attendre
les taxis et motos. But de l'opération : les nettoyer! Armés d'une petite chaudière avec une source d'eau à proximité, on s'en donnait à coeur joie en arrosant locaux et touristes circulant sur la route. Nos cibles préférées étaient les taxis (un simple pickup avec deux bancs dans la boite), leurs clients étant sans défence!

Bien entendu, il y avait aussi les unités mobiles, 4-5 thais avec deux 45 gallons dans la boîte de leur camion circulant sur la route et arrosant les arroseurs! Il était impossible de faire 200 m en taxi sans être complètement trempé!

Nous avons passé 2h à nous amuser en compagnie de nos amis du moment (jeunes et vieux participent) avec musique et whisky pour nous donner un peu de couleur avant de monter à notre tour dans un taxi et retourner dans notre bungalow de Ban Bang Bao! Touriste en chocolat ne visitez pas l'Asie du sud-est à la mi-avril!

Imprimer cette page

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire