jeudi 24 juin 2010

Mission : Caretta caretta

Il est 5h du matin, le soleil n'est pas encore levé et il fait noir sur le campement. Trois autres bénévoles bien endormis émergent de leur tente. C'est maintenant l'heure de débuter la patrouille quotidienne de notre secteur : 15 km de plage à surveiller à l'ouest de Hania, en Crète. Que peut-on surveiller à l'aurore? Nous sommes à la recherche de traces laissées par Caretta caretta.

Armés d'un saut, de trois bâtons en bambou peinturés bleu et jaune, d'un ruban à mesurer de 50 m et d'un journal de bord, nous nous séparons en deux équipes et partons en direction opposée. Ce matin, je suis en formation, c'est ma première journée de bénévolat pour la Sea Turtle Protection Society of Greece (www.archelon.gr). John, le group leader, m'indique que nous devrions être de retour dans l'orangeraie (lieu de notre campement) vers 8h, juste avant que Galarneau ne commence à trop nous chauffer la couenne!

3 km plus loin, nous croisons des traces un peu bizarres, n'ayant rien à voir avec un touriste en état d'ébriété ayant rampé jusqu'à la mer pour se vider les entrailles! Une future maman tortue Loggerhead (Caretta caretta) a laissé des signes de son passage de la mer jusqu'au milieu de la plage. À l'aide de nos trois morceaux de bambou, nous délimitons le secteur et commençons à chercher délicatement pour les oeufs. Notre belle tortue a malheureusement pondu trop près de l'eau et nous devons relocaliser les oeufs en les posant gentiment dans notre chaudière (il y en a quand même 175!) et creuser un nouveau nid plus loin de l'eau et finalement installer une cage de protection pour marquer l'emplacement. C'est une heure trente plus tard que nous reprenons notre marche et c'est peu avant 10h que nous arrivons au camp, tout en sueur, mais fiers de raconter notre première matinée aux 10 autres bénévoles. Dans 45 jours débutera la deuxième phase pour le nid J01R : faire une barricade et une mini-autoroute afin que les bébés tortues prennent la direction de la mer.

Ma journée est terminée, je n'ai qu'à marcher 50 m pour aller profiter de la Méditéranée, de la plage et du soleil. Notre petit campement rudimentaire ne possède ni électricité ni eau potable. Le voisin nous fournit des oranges gratuitement et un frigo est à notre disposition dans l'entrepôt d'agrumes. Une autre équipe vient de prendre l'autobus pour se rendre à notre kiosque dans le vieux port d'Hania. Ils feront la promotion auprès des touristes afin de les sensibiliser aux obstacles que vit Caretta caretta lorsqu'elle quitte l'eau 25 ans après sa naissance pour aller pondre ses oeufs sur sa plage natale.

Pour environ 4h de travail par jour, j'effectue un geste concret pour la Terre. Mon bureau est maintenant une plage de plusieurs kilomètres, éclairée par le soleil et la lune ou un petit kiosque situé dans un port vénitien millénaire à parler environment, nature, conservation et protection avec de curieux touristes. Je suis loin de mon cubicule de 4 m carré, éclairé par de bruyants fluorescents.

Ce soir c'est au tour d'Andy et Mike de cuisiner le souper communautaire, avec un gros budget d'un euro par personne! Mélanie et Sandra rentreront un peu plus tard après une projection de diapositives dans un hôtel local. Claris et Alex arriveront à 23h, ayant fermé notre kiosque pour la nuit.

Cette vie communautaire, d'étrangers venant faire une différence pour Caretta caretta durera 30 jours pour nous, mais plusieurs d'entre eux sont ici pour plus de trois mois.

Si vous êtes un peu blasé de la formule cubaine du tout inclus, prenez votre tente, votre maillot et venez apprendre à connaitre une tortue marine méditéranéenne. Pour environ 4h de plaisir par jour, vous aurez tout le loisir de vous faire dorer sur une plage paradisiaque ou de visiter la majestueuse Crète. Quand vous serez trop brûlés par le soleil, ce sera le temps d'aller boire une bière fraiche dans un petit village aux maisons bleues et blanches ou vous presser un jus à partir de bonnes oranges. Vous perdrez votre petit teint vert-malade et ne penserez qu'à un moyen d'étirer votre séjour ou de chercher du bénévolat pour vos vacances de l'an prochain!

Mission accomplie? Non, il n'y a rien d'encore gagné, mais ici dans notre camp sans électricité, nous avons tous l'impression de faire une différence!
Imprimer cette page

1 commentaire:

  1. Francois Locas28 juin 2010 à 21:29

    Est-ce que c'est bon une omelette aux oeufs de tortues? Evidemment, humour grinçant de ma part.... Continuer votre beau périple! On se revoie bientôt

    RépondreSupprimer