mardi 27 juillet 2010

À bord moussaillons!

À deux heures des côtes de Concarneau en Bretagne, l'archipel des Glénan repose fièrement dans l'Atlantique. Surveillant les îles avoisinnantes, Fort Cigogne, construit en 1755, a depuis changé de vocation. Érigé à l'époque pour repousser corsaires et flibustiers anglais et hollandais, il est maintenant occupé par Les Glénans.

mardi 13 juillet 2010

Voyeurisme volontaire

À ma gauche, un homme mi-russe mi-grec moustachu vend du popcorn et de la barbe-à-papa (accompagné de ses deux enfants pestes mais adorables).

À côté d'eux, Sacha, mon ami serbien, vendeur de jouets fabriqués à la main, se fait avertir par la police qu'il doit retirer ses fausses tarentules de l'étalage puisqu'elles sont faites en Chine, il me fait une grimace et un sourire... je sais très bien que dans 3 secondes, il les aura remises sur sa petite table en bois.

Devant moi, deux cochers grecs s'engueulent pour savoir qui aura le client pour le fameux tour de calèche. Un peu plus à droite, une touriste se fait mordre par un des chevaux et elle gueule... elle aura sûrement une balade gratuite!

dimanche 11 juillet 2010

Patates, sauce brune et fromage!

La vie au quotidien. Rien de plus pénard, rien de plus tranquille. Un petit matin, avant de partir au travail et d'affronter la congestion sur le pont Jacques-Cartier, vous vous rendez compte que votre immense pot de beurre de peanuts Kraft de 2 kg est vide. Tristement, vous vous rabattez sur une toast Nutella-banane et vous ne vous en sentez que mieux! Une note mentale vous rappellera d'en acheter un nouveau pot lors des courses jeudi soir, avec un 2 litres de lait et de bons gros steaks pour le bbq. Avec un peu de chance, la caissière vous reconnaitra!

jeudi 1 juillet 2010

Consommation, quand tu nous tiens!

Le fait de vivre dans ma tente pendant un mois, dans un camp sans électricité ni eau potable. me fait réaliser que la société actuelle crée en nous d'innombrables besoins. On dit que les gens heureux ne consomment pas. Eh bien, je dois être heureuse:)  Ici, je me contente de peu et malgré la quantité faramineuse de boutiques que je croise dès que je vais en ville, je n'ai pas envie de dépenser, je sais que ça ne m'apportera pas plus de bonheur. J'ai l'impression que souvent dans ma vie, j'ai sorti des billets de mon porte-monnaie uniquement parqu'ils étaient là à disponibilité et que je me trouvais des objets inutiles à désirer. Avez-vous remarqué qu'on a toujours un down après le high d'un achat? C'est ce qui fait qu'on consomme tant. Serions-nous des maniaco-dépressifs de la consommation?